10.3.06

CV anonyme

En voilà une bonne idée !

En pratique c’est simple : on va créer d’urgence un service public d’anonymisation des CV qui remplira les fonctions suivantes :

- Surlignage au feutre noir (ou préférablement découpe quand c’est possible) des nom, prénoms, date de naissance, lieu de naissance, nationalité, année d’obtention des diplômes, nom des facultés ou écoles où les diplômes ont été obtenus, les noms des entreprises où de précédents emplois ont été tenus, et si nécessaire toute mention pouvant révéler des sentiments ou opinions susceptibles de susciter des réactions discriminatoires ;

- Vérification de la réalité des diplômes

- Eventuellement consultation du casier judiciaire

- Transmission à l’employeur potentiel

- Sur décision de l’employeur potentiel, envoi d’une convocation pour préparation à l’entretien d’embauche

- Préparation à l’entretien d’embauche, c'est-à-dire mise d’un masque facial et d’un habit dissimulant la couleur, le sexe et toute autre caractéristique utilisées par les employeurs potentiels comme critères de rejet de candidature

Le coût de ces prestations sera facturé en fonction du nombre de CV anonymisés et des préparations à l’entretien d’embauche.

Lors de l’entretien d’embauche, l’employeur potentiel s’exprimera oralement dans un langage simple pouvant être compris partout, y compris dans le 93, et le candidat répondra exclusivement par écrit, afin que son accent, s’il diffère de celui de la Touraine, ne puisse être entendu.

Ce n’est donc pas si compliqué que cela, et il faudrait la franche mauvaise fois des employeurs potentiels pour prétendre le contraire. Mais on peu aller beaucoup plus loin. Par exemple avec le bulletin de paie anonyme. Car si le candidat est anonyme, l’employé peut et même devrait, le rester afin d’éviter le favoritisme et son contraire qui apparaissent nécessairement quand on sait à qui on s’adresse ou qui s’adresse à vous. L’anonymat est trop souvent décrit sous les apparences de la dénonciation aux autorités, ou du refus de responsabilité des guichetiers et autres bureaucrates. Il faut évidemment d’évidentes qualités pour se présenter sans nom à quelqu’un avec qui on voudrait signer un contrat, c'est-à-dire un acte par lequel les deux parties prennent des engagements ; comment prendre des engagements avec quelqu’un qui n’a pas de nom, ou ne veut pas me le communiquer. Evidemment, il faudrait que l’employeur soit également anonyme, et je doute que cela leur convienne.

Il va arriver ce que l’on peut espérer et que le bon sens commande : certains candidats vont refuser une procédure stupide et vont envoyer des CV identifiés. Parmi ceux-ci il y aura aussi ceux que l’on prétend protéger et qui auront vite compris qu’en refusant l’anonymat ils démontrent mieux que par un long discours leur vrai valeur. J’ose espérer que le droit d’envoyer de vrai CV leur sera reconnu.

1 commentaire:

matthewingals80303661 a dit…
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.